Date de publication:

Les Bressandes/Les Grèves/Les Perrières


Bressandegrevesperrieres  

LES BRESSANDES
Commune Superificie Exposition solaire Dénivelé/altitudes et pente
Aloxe-Corton 17,4 ha
(presque exclusivement en Corton rouge)
Sud-Est dénivelé: 30/35 m
altitude: 240 à 275 m
pente: ±12%

Classé ‘climat supérieur‘ dans le ‘CASTING-SYNTÈSE’ des auteurs (voir le segment ‘Classements et énigmes’)

Classement selon les deux principales références historiques:
Première Cuvée par Jules Lavalle (1855)
Première Cuvée par le Comité d’Agriculture et de Viticulture de Beaune de 1860

Tous les auteurs citent ce climat parmi les meilleurs climats de Corton rouge. C’est la superficie la plus grande, 17,4 ha. Son exposition au Sud-Est est idéale. Il est situé au-dessous des meilleurs climats que sont Le Clos du Roi et Les Renardes. Il forme un rectangle régulier au dénivelé de 30 à 35 mètres. Le parcellaire se divise en deux bandes, haute et basse. Nous formulons l’hypothèse que les parcelles de la bande supérieur (entre ±260 et 275 mètres), jouxtant Le Clos du Roi et Les Renardes, livrent des vins supérieurs à ceux de la bande du bas.
Le vin des Bressandes est en quelque sorte la synthèse des Cortons rouges par son bouquet immédiat, franc et typé Corton (arômes francs, fruité noir aux accents sauvages, notion de ronce), son corps dense mais plus souple que le Clos du Roi et sa finesse.
Une vingtaine de propriétaires y sont présents, dont des domaines renommés: Chandon de Briailles, Joseph Drouhin, Follin-Arbelet, La Pousse d’Or, Prince de Mérode / DRC (fermage par DRC), Jacques Prieur, Comte Senard, Nudant, Edmond Cornu, Antonin Guyon, Benoit Germain, Tollot-Beaut, Laleure-Piot et Dubreuil-Fontaine. Cette palette de noms accroît la visibilité du cru.

LES GRÈVES
Commune Superficie Exposition solaire Dénivelé/altitudes et pente
Aloxe-Corton 2,3 ha
(totalité en Corton rouge)
Sud-Est dénivelé: 13 m
altitude: 257 à 270 m
pente: ±15%

Classé ‘climat méjugé‘ dans le ‘CASTING-SYNTÈSE’ des auteurs (voir le segment ‘Classements et énigmes’)

Classement selon les deux principales références historiques:
Première Cuvée par Jules Lavalle (1855)
Première Cuvée par le Comité d’Agriculture et de Viticulture de Beaune de 1860.

Sa petite superficie et corrélativement son nombre réduit de trois exploitants (ayant effectué une déclaration de récolte en 2011) expliquent qu’il soit méconnu, d’autant que parmi les trois, la Maison Latour joint sa récolte à sa cuvée d’assemblage ‘Corton-Grancey’. Le Domaine des Croix et la Maison Jadot sont donc les deux producteurs à commercialiser des Corton-Grèves. Il est avantageusement placé au Sud-Est dans la bande des terroirs privilégiés de mi-coteau inférieur, resserré entre les climats Les Perrières et Les Bressandes.

La géologie de ce climat est assez bien connue (voir le segment ‘Géologie de Corton’). Une faille transversale à la pente séparerait celui-ci en deux parties. La partie supérieure s’appuie sur du Calcaire de Corton-Dijon, tandis que sa partie inférieure est déposée sur du Calcaire de Ladoix.

grevescortonCourtoisie du Domaine des Croix. Le profil provient d’une fosse produite par Françoise Vannier, géologue spécialiste de La Côte, dans la partie basse du climat. Le fond de la fosse (65 cm) n’atteint pas le substratum de Calcaire de Corton. La fosse indique toutefois une épaisseur d’Argiles à Chailles qui serait de plus de 25 cm. Les chailles y seraient abondantes.

LES PERRIÈRES
Commune Superficie Exposition solaire Dénivelé/altitudes et pente
Aloxe-Corton 9,9 ha
totalité en Corton rouge
Sud-Est à Sud dénivelé: 40 m
altitude: 250 à 290 m
pente: 30% en partie supérieure
15% sur la majorité du cru

Classé ‘climat méjugé‘ dans le ‘CASTING-SYNTÈSE’ des auteurs (voir le segment ‘Classements et énigmes’)

Classement selon les deux principales références historiques:
Première Cuvée par Jules Lavalle (1855)
Première cuvée par le Comité d’Agriculture et de Viticulture de Beaune de 1860.

Situé en bonne partie dans la bande médiane du coteau du GC et selon une exposition qui tourne du Sud-Est au Sud, Les Perrières est situé avantageusement. Il prolonge Le Clos du Roi au Sud. Malgré des paramètres physiographiques favorables, sa valeur n’est pas vraiment établie malgré que huit producteurs aient effectué des déclarations de récolte en 2011.
La Maison Latour détient la moitié de la surface du cru. Cette dernière ne produit une cuvée individualisée de ‘Corton-Perrières’ que depuis 2010. Les raisins étaient antérieurement (de 1998 à 2009) assemblés dans la cuvée de marque ‘Corton-Grancey’, ce qui indubitablement ôtait de la visibilité au cru, voire desservait sa notoriété.
Les autres exploitants qui commercialisent une cuvée de Perrières sous le nom de leur propriété sont Méo-Camuzet, Claude Chapuis, Philippe Girard, Dubreuil-Fontaine, Michel Juillot et Didier Meuneveaux.
Le réputé domaine Méo-Camuzet n’y détient une parcelle que depuis 2009. Les noms Chapuis et Girard sont discrets, ne figurant pas dans les guides les plus populaires. Bref, la visibilité de ce climat est assez anémique malgré sa superficie assez vaste.

La cuvée ‘Clos du Château’ du Domaine Pierre André est issue du climat Les Perrières. L’achat encore récent (2014) par la famille Frey, déjà propriétaire du Château La Lagune et du Domaine Jaboulet, entraînera certainement la mise en place de politiques hautement qualitatives dans cette propriété qui devraient nous apporter une indication concrète du niveau de ce cru dans quelques années.

Au domaine Maurice Chapuis, la dégustation de vins (millésime 2012 et 2013) issus de deux parcelles voisines situées respectivement sur les climats Les Perrières et Les Languettes montre la différence des deux terroirs. Tandis que le vin des Languettes possède des tannins dodus, tout en chair, les Perrières révèle des tanins fermes et assez serrés, toutefois sans dureté. Les deux cuvées présentent sensiblement le même profil de saveurs, au fruité noir très mûr, aux notions terriennes et épicées. Le Languettes est sapide, gourmand. Les Perrières a une certaine austérité.

La géologie de ce climat est partiellement commentée dans le segment ‘Géologie de Corton’. Le sous-sol de la partie haute du climat, entre Les Languettes et Les Grèves, est formé de deux types de calcaire: Calcaire à Chailles dans la partie voisinant Les Languettes et Calcaire de Ladoix dans sa partie adjacente au climat Les Grèves.

Le Clos du Roi/Les Renardes/ … ← Onglet précédent      Onglet suivant → Le Corton (climat)/Les Languettes