Date de publication:

Vosne-Romanée vs Flagey-Echézeaux

mise en ligne: mars 2021

Flagey-les-Gilly devient Flagey-Echézeaux en 1886
« Le 11 janvier 1885, le conseil municipal adresse à l’autorité supérieure la demande de changement de nom. Flagey fait observer que ses Échezeaux sont revendiqués par la commune de Vosne-Romanée et que cette prétention est contraire à toute justice. « La commune de Vosne, ajoute le conseil dans sa délibération, n’a pas le droit de revendiquer le cru des Echézeaux qui appartient à Flagey. Ce changement, la dénomination Flagey-Echézeaux, amènerait un grand intérêt dans le village car beaucoup de monde ignore les crus qui existent dans la commune. » Extrait de ‘Romanée-Conti’ (1994) de Jean-François Bazin. Flagey-les-Gilly devient Flagey-Echézeaux le 3 mars 1886.

CONTENU:

Prologue
1⇒ ‘Hégémonie’ de Vosne-Romanée sur le vignoble de Flagey-Echézeaux
2⇒ Cartographie de mise en situation
2.1 → Vosne-Romanée et Flagey-Echézeaux au sein de La Côte
2.2 → Carte des lieux-dits du vignoble de Vosne-Romanée
2.3 → Carte des lieux-dits du vignoble de Flagey-Echézeaux

2.4 → Flagey-Echézeaux: village excentrique et peu viticole
3 ⇒ Mutations de noms au 19e siècle
4 ⇒ Vignoble de Flagey-Echézeaux
4.1→ Aire en AOC communale
4.2→ Aire en Premiers Crus
4.3→ Aire en Grands Crus
5
⇒ Deux communes aux territoires ‘déséquilibrés’

PROLOGUE

Extrait du livre de l’immense ouvrage de référence de Jules Lavalle édité en 1955, ‘Histoire et statistique de la vigne et des grands vins de la Côte d’Or’:
« Le territoire de cette commune, située au loin dans la plaine, se prolonge sur la Côte en une bande étroite qui, séparant les vignobles de Vougeot et de Vosne, comprend un certain nombre de climats presque tous dignes d’être signalés…
Les vins de Flagey se rapprochent sous tous les rapports des vins de Vosne, avec lesquels ils sont confondus par le commerce aussi bien que par les amateurs. »

Les vins de Flagey étaient confondus à ceux de Vosne à cette époque et le sont encore aujourd’hui.



 1 ⇒ ‘Hégémonie’ de Vosne-Romanée sur le vignoble de Flagey-Echézeaux

Certains vinophiles, peut-être nombreux sont-ils, conçoivent que les Grands Crus Echézeaux et Grands-Echézeaux sont situés sur la commune de Vosne-Romanée et savent certainement encore moins qu’une partie de 13,5 hectares de l’aire sous la désignation communale ‘Vosne-Romanée’ est dans le périmètre de la commune de Flagey-Echézeaux, tout comme une surface de 11,4 hectares rattachée à l’aire de ‘Vosne-Romanée Premier Cru’ − lieux-dits En Orveaux, Les Rouges et Les Beaux Monts − est aussi sur le territoire de Flagey-Echézeaux.
Bien que l’ouvrage établisse les distinctions entre les deux communes, par son seul titre, l’imposant livre ‘The pearl of the Côte / The great wines of Vosne-Romanée‘ (2010) de Allen Meadows ne défait pas cette conception d’hégémonie de Vosne-Romanée.
Cette perception est assez normale. Le village de Vosne-Romanée est essentiellement vigneron et la majorité des détenteurs de vignes sur les Echézeaux et Grands-Echézeaux sont établis au sein de ce village. Cela est particulièrement vrai pour les Grands Echézeaux alors que les propriétaires les plus connus de ce Grand Cru sont établis à Vosne, nommément les domaines de la Romanée-Conti, Mongeard-Mugneret, d’Eugénie, Gros Frères et Soeurs, François Lamarche et Georges Noëllat.
Présentement, seuls les domaines Emmanuel Rouget, Desauney-Bissey et Coquard/Loiseau/Fleurot sont établis à Flagey-Echézeaux.
Qui plus est, les Grands crus de Flagey sont proches du village de Vosne et en retrait de celui de Flagey.

Ci-contre, la page couverture de l’ouvrage ‘The pearl of the Côte, the great wines of Vosne-Romanée’ produit en 2010 par Allen Meadows. Une des deux sources documentaires importantes de nos couvertures des vignobles de Vosne-Romané et Flagey-Echézeaux; l’autre ouvrage de référence majeur étant ‘Romanée-Conti’ de Jean-François Bazin.

!!! Que les vinophiles peu avisés du détachement de Vosne-Romanée et Flagey-Echézeaux ne s’en culpabilisent pas. Édité en 2002, le ‘Grand Atlats des vignobles de France’ de Benoit France ne particularise pas le finage de Flagey-Echézeaux au sein de la Côte de Nuits tel qu’en témoigne la nomenclature de couvertures afférente à la Côte de Nuits. Ne serait-ce qu’en raison de la présence des Grands Crus Echézeaux et Grands Echézeaux sur son territoire, Flagey-Echézeaux devrait aussi figurer distinctement, entre Vougeot et Vosne, dans la table de matières de la couverture la Bourgogne ci-contre.

 



2 ⇒ Cartographie de mise en situation

2.1 → Vosne-Romanée et Flagey-Echézeaux au sein de La Côte
Carte issue du site du BIVB.

Bien que minuscule, une boussole est placée au haut à droite de l’image. Il s’agit d’une section de La Côte de Nuits s’étendant de Nuit-St-Georges à Gevrey-Chambertin. Si la pente du versant n’est pas constatable sur cette illustration, en revanche la bande du vignoble de La Côte avec son puzzle parcellaire innombrable est flagrante. Cette bande de vignes entreprend sa montée sur le versant où se termine la plaine de la Saône (sur l’illustration, les parcelles céréalières sont vertes et de plus grandes superficies), au bas de l’image, à une altitude de ±235 m, soit quelque peu sous la route Beaune/Nuits-St-Georges/Dijon qui distinguée par un trait bleu, et élève son vignoble jusqu’à une altitude de 330 à 350 m (jusqu’à 370 mètres sur le versant septentrional de Gevrey-Chambertin, celui du Clos Saint-Jacques). Cette bande de vignes a une largeur, variable selon les finages, de un à deux kilomètres; entre autres, 1,3 km à Vosne-Romanée et exceptionnellement 2,5 km à la limite Nord de Gevrey-Chambertin.
La Côte marque donc la transition entre la plaine de la Saône, côté oriental, et ‘la Montagne’ qui est le nom attribué aux plateaux montagneux de l’arrière-pays à l’Ouest de La Côte. Les combes sont bien visibles, celle de Nuits-St-Georges (Vallée de la Serrée) étant la plus impressionnante.

Vignoble de la partie septentrionale de la commune de Nuits-Saint-Georges:

Secteur Nord du vignoble sous l’AOC
‘Nuits-Saint-Georges Premier Cru’

Secteur Nord du vignoble
sous l’AOC ‘Nuits-Saint-Georges’

Vignoble de la commune de Vosne-Romanée:

Grands Crus
(La Romanée, Romanée-Conti, Romanée-Saint-Vivant, Richebourg, La Tâche et La Grande Rue)

Secteurs de la commune sous l’AOC
‘Vosne-Romanée Premier Cru’

Secteurs de la commune
sous l’AOC ‘Vosne-Romanée’

Vignoble de la commune de Flagey-Echézeaux:

Grands Crus
(Grand Echézeaux et Echézeaux)

Premiers Crus de la commune
repliés sous l’AOC ‘Vosne-Romanée Premier Cru’

Secteur de la commune
replié sous l’AOC ‘Vosne-Romanée’

Vignoble de la commune de Vougeot:

GC Clos Vougeot
(
considérable portion
de la commune)petit périmètre sous l’AOC ‘Vougeot Premier Cru’
GC ‘Le Musigny’ à l’extrémité méridionale
de la commune de Chambolle-Musigny:

GC Le Musigny

2.2 → Carte des lieux-dits du vignoble de Vosne-Romanée

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

Le vignoble de Vosne-Romanée est illustré selon les lieux-dits.
Carte tirée du site du BIVB.

· Les lieux-dits ‘Les Gaudichots‘ (trois minuscules périmètres de ce lieu-dit sont toutefois en Premier Cru) et ‘La Tâche‘ forment le climat en Grand Cru ‘La Tâche.
· Les lieux-dits  ‘Les Richebourgs‘ et ‘Les Verroilles‘ forment le climat en Grand Cru ‘Richebourg‘.

Erratum L’annotation ‘1’ inscrite à droite du Premier Cru ‘Au Dessus des Malconsorts’ correspond à une des trois parties, détachées une de l’autre, du Premier Cru Les Gaudichots, et non Grand Cru ‘Les Gaudichots ou La Tâche’.


2.3 → Carte des lieux-dits du vignoble de Flagey-Echézeaux

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

Le vignoble de Flagey-Echézeaux est illustré selon les lieux-dits.

Inclusif, le climat du Grand Cru Les Echézeaux comprend onze lieux-dits, soit tous les lieux-dits illustrés en rouge, à l’exception du GC Les Grands Echézeaux.
Carte tirée du site du BIVB.

 


2.4 → Flagey-Echézeaux: village excentrique et peu viticole

Située dans la plaine de la Saône, la commune de Flagey-Echézeaux a d’abord une vocation agricole. Son activité viticole est réduite à la présence de trois ou quatre domaines établis dans le village. Le retrait du village de Flagey du fameux versant, La Côte, est aussi une raison importante de son anonymat.

Extrait du Géoportail de France. Le village de Flagey-Echézeaux est logé dans la plaine de la Saône, nettement en retrait de La Côte. À l’Ouest de la route D974/Dijon-Beaune (trait orangé), les premières vignes nobles de Flagey-Echézeaux occupent une bande très étroite, de ±250 mètres de largeur, resserrée entre l’aire du GC Clos de Vougeot et celle en appellation communale de Vosne-Romanée, laquelle regroupe huit lieux-dits totalisant 13,5 hectares, dont le plus grand est ‘Les Chalandins’, désigné sur la carte. À la limite Ouest du périmètre de la commune de Flagey, celui-ci s’élargit sur le versant, se dilate glorieusement, pour englober les deux Grands Crus de cette commune, les Grands Echézeaux et Les Echézeaux (La mention ‘Les Poulaillères’ correspond à un lieu-dit central du Grand Cru Echézeaux).



3 ⇒ Mutations de noms au 19e siècle

Juxtaposition de ‘Romanée’ au nom ‘Vosne’ (Vosne-Romanée) en 1866
Napoléon accorde à Vosne le 11 avril 1866 − Gevrey fut la première commune à obtenir une prérogative semblable, la juxtaposition de ‘Chambertin’ à son nom en 1848 − le droit d’être prénommée dorénavant ‘Vosne-Romanée’. Le conseil municipal en avait fait la demande le 7 mai 1865: « Monsieur le Maire expose au Conseil municipal que depuis quelques temps les principaux habitants de la commune et principalement MM. les Négociants ont manifesté le désir qu’il soit ajouté au nom de la commune celui de Romanée. Ces MM. exposent que, en principe, très souvent à l’étranger principalement beaucoup d’acheteurs croient positivement que le nom de Romanée représente le nom d’un village particulier et refusent de croire que ce nom est un nom de climat de grands vins compris dans le territoire de Vosne… Le Conseil municipal supplie le M. le Préfet de la Côte d’Or de bien vouloir appuyer cette demande. » Jean-François Bazin (‘Romanée-Conti’, 1994) ajoute d’ailleurs que ‘le Dictionnaire géographique de Vosgien revu par Giraud en 1812 indique « Romanée, village de Bourgogne, près de Nuits. » De même Thomas Jefferson qui visite La Côte de façon très attentive en 1787, dessine t-il dans ses ‘Carnets un petit croquis des villages et des vins; ‘Romanie’ y figure comme village et pas seulement comme vin…. Une certaine confusion existe donc. »

Flagey-les-Gilly devient Flagey-Echézeaux en 1886
« Le 11 janvier 1885, le conseil municipal adresse à l’autorité supérieure la demande de changement de nom. Flagey fait observer que ses Échezeaux sont revendiqués par la commune de Vosne-Romanée et que cette prétention est contraire à toute justice. « La commune de Vosne, ajoute le conseil dans sa délibération, n’a pas le droit de revendiquer le cru des Echézeaux qui appartient à Flagey. Ce changement, la dénomination Flagey-Echézeaux, amènerait un grand intérêt dans le village car beaucoup de monde ignore les crus qui existent dans la commune. » Extrait de ‘Romanée-Conti’ (1994) de Jean-François Bazin (http://monocepage.com/la-cote-dor-bibliographie/). Flagey-les-Gilly deviendra Flagey-Echézeaux le 3 mars 1886.



4 ⇒ Vignoble de Flagey-Echézeaux

4.1 → Aire en AOC communale

L’aire en AOC communale de Flagey-Echézeaux une superficie, restreinte, de 13,5 hectares. Les vins y sont repliés sous l’AOC ‘Vosne-Romanée.

Sur Flagey-Echézeaux


A. Maizières Hautes 1,45 ha
B. Maizières Basses 2,49 ha
C. Les Chalandins 3,14 ha
D. Quartiers de Nuits 1,59 ha
E. Les Violettes 1,36 ha
F. Porte Feuille /
Muraille du Clos 1,99 ha

Au haut du versant et n’étant pas circonscrits sur l’illustration, les lieux-dits:
Rouges du Dessous 0,89 ha
Beaux Monts Hauts Rougeot 0,59 ha


4.2 → Aire en Premiers Crus

L’aire en Premiers Crus de la commune de Flagey-Echézeaux compte trois Premiers Crus couvrant 11,43 hectares, lesquels sont repliés sous ‘Vosne-Romanée Premier Cru’:
· En Orveaux (1,79 hectares)
· Les Rouges (2,62 hectares)
· Les Beaux Monts (7,02 hectares sur Flagey-Echézeaux; aussi 4,38 hectares sur Vosne-Romanée car ce Premier Cru est mitoyen)

Pour la couverture de ces Premiers Crus, voir le volet ‘Climats de Flagey-Echézeaux en Premiers Crus‘ depuis la couverture des ‘http://monocepage.com/vosne-romanee-premiers-crus/‘.


4.3 → Aire en Grands Crus

Voir http://monocepage.com/vosne-romanee-les-grands-crus/.



5 ⇒ Deux communes aux territoires ‘déséquilibrés’

Ce segment n’intéressera certainement que les œnophiles qui ont soif d’érudition et les adeptes de géographie de territoires.

Êtes-vous intrigué par le fait que les communes de la Côte possèdent successivement une lisière perpendiculaire à l’axe La Côte, tantôt une large lisière, comme pour Gevrey-Chambertin et Meursault, tantôt plutôt étroite comme pour Morey-Saint-Denis et Flagey-Echézeaux. Il est aussi intéressant de savoir que pour bon nombre de communes, leur périmètre s’étire quelque peu à l’Est dans la plaine de la Saône et aussi à l’Ouest vers le plateau des Hautes Côtes. Ses appendices orientaux et occidentaux favorisaient autrefois leur autonomie de subsistance via l’agriculture dans la plaine et l’élevage dans la partie vers le plateau. Ces communes étaient ainsi ‘équilibrées’ selon le qualificatif employé par Rolande Gadille dans son ouvrage majeure ‘Le Vignoble de la Côte bourguignonne‘ de 1969.

Certaines communes de La Côte étaient toutefois ‘déséquilibrées’ car ne possédant, en plus de leur lisière de La Côte, qu’un allongement vers la plaine, ou vers le plateau, voire ni l’un ni l’autre. Sans appendice vers le plateau puisque son territoire s’arrête à la limite occidentale du Grand Cru Echézeaux, Flagey-Echézeaux était ‘déséquilibrée’; en revanche, son important allongement dans la plaine lui a consacré une vocation nettement plus agricole que viticole. Vosne-Romanée était aussi ‘déséquilibrée’ car privé de s’allonger vers la plaine en raison de l’accaparement de cette zone par sa voisine Flagey-Echézeaux. Qui plus est, au regard de son périmètre actuel, Vosne-Romanée apparait très déséquilibré puisqu’il est restreint au village même et le vignoble qui l’entoure, autrement dit à son seul segment de La Côte. En fait, tel que le précise Rolande Gadille « (le déséquilibre de Vosne) était moins accentué jusqu’au 18e siècle, puisque le hameau de Corboin (adjacent à Vosne en direction du plateau) relevait de son finage.« 

Le phénomène d’équilibre/déséquilibre des fonctions d’occupation est commenté dans le monumental ouvrage de Rolande GadilleLe Vignoble de la Côte bourguignonne‘ de 1969 (voir à la suite les extraits du livre portant sur ce sujet): « Les finages de la Côte sont généralement de type classique, étirés perpendiculairement au talus, de la plaine au plateau. Les finages ‘équilibrés’ harmonieusement, au travers du front de la Côte, sont les plus nombreux. En Côte de Nuits ils se succèdent sans interruption de Chenôve à Chambolle, et en Côte de Beaune, de Beaune à Santenay. Les nuances tiennent alors aux contrastes des superficies… Aux nuances résultant des contrastes de superficies, se juxtaposent, dans une certaine mesure, les nuances liées à la localisation des villages. Tous jalonnent la base de la Côte, mais à plus ou moins grande distance de celle-ci. Ils occupent tantôt les premières pentes du versant (Gevrey, Morey, Volnay, …), tantôt le piedmont…. Lorsque le village présente quelques déséquilibres dans la distribution des trois régions naturelles, la vocation viticole des communautés villageoises devient beaucoup moins marquée… Le territoire de Flagey s’étend largement vers l’Est installé très loin du versant, manifestement attiré par les possibilités culturales de la plaine, et devint une communauté d’agriculteurs, beaucoup plus que de viticulteurs. Deux finages, Vosne-Romanée et Aloxe-Corton, présentent un caractère d’exiguïté très marqué associé à une localisation presque exclusivement en coteau. À Vosne, il est vrai qu’il était moins accentué jusqu’au 18e siècle, puisque le hameau de Corboin (adjacent en direction du plateau) relevait de son finage…. Maints villages sont gênés dans leur extension vers la plaine par l’existence de finages s’avançant assez loin vers l’Ouest aux dépens des territoires de la Côte. À Vosne-Romanée c’est l’existence de Flagey qui est responsable de la frustration partielle en terres arables. »

Logé en très large partie dans la plaine de la Saône, le territoire de Flagey-Echézeaux est avant tout agricole. Seul son menu appendice à l’Ouest de la route Dijon-Beaune, D974 (étroit trait orangé, à gauche, sur l’illustration) est viticole, néanmoins prestigieux puisqu’il comprend les deux Grands Crus portant le nom de Échezeaux.
L’aire de la commune de Vougeot, correspondant en large partie au Grand Cru ‘Clos de Vougeot’, apparait être un empiètement substantiel sur le territoire de Flagey-Echézeaux.
La portion du territoire de Vosne-Romanée dans la plaine de la Saône est dérisoire et, à l’opposé, celle vers le plateau est devenue inexistante depuis l’autonomie acquise par la commune de Corboin, en Hautes Côtes. Ce contexte de Vosne-Romanée, quasiment restreint au seul secteur viticole, n’est partagé que par Aloxe-Corton. Vosne-Romanée n’a certainement pas été handicapé par ce ‘déséquilibre’ au cours des derniers siècles!

 

Logé en très large partie dans la plaine de la Saône, le territoire de Flagey-Echézeaux est avant tout agricole. Seul son appendice restreint à l’Ouest de la route Dijon-Beaune, D974 est viticole, néanmoins prestigieux puisqu’il comprend les deux Grands Crus portant le nom de Échezeaux.
L’enclave où apparait la mention ‘Château de Vougeot’ est effectivement l’aire du Grand Cru ‘Clos de Vougeot.

 

 

 

 

 

 

 

À la suite, des extraits du livre de Rolande Gadille ‘Le Vignoble de la Côte bourguignonne‘ (1969) portant sur les trois vocations classiques − viticulture, agriculture et élevage − des territoire des villages de La Côte.
CLIQUEZ INDIVIDUELLEMENT SUR LES PAGES SUR CEUX-CI POUR LES AGRANDIR