Date de publication:

Ile de Vergelesses, climat majeur

Cet onglet aurait pu s’intituler ‘Deux secrets, un sous l’autre!’
Un des deux concerne le climat ‘Ile de Vergelesses’ du finage de Pernand-Vergelesses. Il est relativement peu connu des amateurs, alors que la valeur de ce climat est élevée. Il est certainement le Premier Cru majeur du secteur Nord de la Côte de Beaune, recouvrant les vignobles de Ladoix, Aloxe-Corton Penand-Vergelesses et Savigny-les-Beaune. Bref, un premier ‘secret’.
L’autre secret a trait aux ruines d’une villa gallo-romaine qui ont été découvertes récemment sous le sol de ce climat!
Cet onglet porte sur le climat même. Un autre onglet décrit l’étonnante découverte archéologique.

Si vous souhaitez d’abord vous familiariser avec Pernand-Vergelesses, consultez l’onglet Pernand-Vergelesses: breffage’.

Sous cet onglet:

  • Coup d’œil sur Pernand-Vergelesses
  • Un climat majeur
  • Physionomie du climat
  • Les vins du climat

Coup d’œil sur Pernand-Vergelesses

Carte du finage de Pernand-Vergelesses issue du site du BIVB, produite par S. Pitiot et J.C. Servant; l’axe du Nord est indiquée par une flèche. Ce sont les noms des lieux-dits qui figurent sur cette carte et non ceux des climats. Le lieu-dit ‘Ile des Hautes Vergelesses’ correspond au climat ‘Ile de Vergelesses! Le lieu-dit ‘Les Basses Vergelesses’ correspond au climat ‘Vergelesses’! Près du village, des parties des lieux-dits ‘Sous Frétille’, Les Quartiers’, La Morand’ et ‘Les Plantes des Champs et Combottes’ se fusionnent pour constituer un même climat, ‘Sous Frétille’!

Dans son livre ‘Climats et lieux-dits des Grands Vignobles de Bourgogne’ Sylvain Pitiot épilogue sur les différences entre climats et lieux-dits et il convient que « à la lumière de ces explications (diverses) et de ces exemples (nombreux), nous proposons pour le Climat, tel qu’on peut le concevoir actuellement, la définition suivante: Le Climat est le nom que l’usage collectif ou privé a donné à un morceau de terrain qui, … soit est une partie d’un lieu-dit, soit englobe plusieurs lieux-dits ou plusieurs parties de lieux-dits, soit porte un surnom en remplacement ou en complément du nom du lieu-dit. »

Illustration en 3D produite à partir de Google Earth. L’axe du Nord est conventionnel, donc droit au haut. Les périmètre en jaune correspondent aux aires en appellation village ‘Pernand-Vergelesses’. Les Premiers Crus sont délimités en orange. L’aire en rouge est celle du climat ‘En Charlemagne’ du Grand Cru Corton-Charlemagne, laquelle est située sur le territoire de Pernand. La mosaïque délimitée en noir est celle des climats du Grand Cru Corton.
Les deux combes, des vallées sèches, débouchent sur La Côte; le village est situé à la confluence des deux combes.
La numérotation des climats sur l’illustration: 1) Premier Cru ‘Creux de la Net’; 2) PC ‘Sous Frétille’; 3) PC ‘Village de Pernand’; et 4) PC ‘Clos Berthet’; les trois derniers PC ne bénéficiant de l’homologation ‘Premier Cru’ que si blanc selon le décret d’appellation.

Relativement la même perspective que l’illustration précédente; l’axe du Nord est toutefois quelque peu décalé. Trois Premiers Crus de Savigny, adjacents aux climats Vergelesses, y sont désignés (en bleu).
Les conditions physiographiques sur le finage Pernand-Vergelesses relèvent de deux schémas:
Un schéma concerne les climats adossés directement aux flancs des deux combes à l’orée des Hautes Côtes, lesquels présentent des conditions physiographiques singulières: altitudes élevées, pentes fortes, couloir de vents frais…; ce grand secteur comprend le Premier Cru blanc ‘Sous Frétille’ (10,3 ha) et une forte proportion de l’aire en AOC ‘Pernand-Vergelessse’ (104,0 ha).
L’autre schéma est rattaché aux climats adossés au versant de La Côte, dont les paramètres physiographiques sont semblables des climats situés ailleurs directement sur le front de La Côte: climats principaux En Caradeux (14,4 ha), Les Fichots (11,2 ha), Les Vergelesses (18,1 ha) et bien entendu Ile de Vergelesses (9,4 ha).
La numérotation des climats sur l’illustration: 1) Premier Cru ‘Creux de la Net’; 2) PC ‘Sous Frétille’.

‘Ile de Vergelesses’, un climat majeur

Comme nombre d’amateurs de vins de La Côte, vous manifestez possiblement un intérêt relatif pour les Premiers Crus des finages de La Côte situés entre Ladoix et Savigny-les-Beaune, dont bien entendu ceux de Pernand-Vergelesses. Si bien que nous jugeons utile de faire ressortir quelques points pour capter votre attention sur ce Premier Cru. D’une part, les élus de Pernand furent-ils présomptueux, mais toujours est-il qu’en 1922 ils ont fièrement convenu d’adjoindre le nom de leur cru majeur, (Ile de) Vergelesses, à celui de Pernand, comme il avait déjà été fait en d’autres endroits sur La Côte, entre autres à Aloxe, Gevrey, Morey, Chambolle, Flagey, Vosne, Nuits… La considération n’est pas banale. Aussi, Jasper Morris, l’expert peut-être le plus apprécié actuellement sur La Côte, à juste titre, le désigne ‘exceptional Premier Cru’: « … It deserves to be much better known. » Monsieur Morris est pourtant assez parcimonieux avec l’emploi de ce superlatif dans son ouvrage ‘Inside Burgundy’. Signalons de plus que Clives Coates, l’auteur de ‘The Wines of Burgundy’, ouvrage édité en 2008, manifeste un enthousiasme certain pour ce climat: « It is surely a contender for elevation to Grand Cru. »(!)

De façon importante, c’est le seul climat de Pernand-Vergelesses à avoir été classé en ‘Première Cuvée’ par Jules Lavalle, auteur du premier classement référentiel des climats de La Côte en 1855. C’est aussi le seul climat de Pernand qui figure entièrement en Première Classe dans hiérarchisation des terroirs réalisée en 1860 par le Comité d’Agriculture et de Viticulture de l’Arrondissement de Beaune, autre nomenclature référentielle majeure des climats de La Côte.

Profil du climat Ile de Vergelesses (9,40 ha)

Le graphique, la coupe, se rapporte au trait rouge figurant sur l’illustration. ‘Ile de Vergelessses’ est nettement placé dans la ceinture privilégiée de La Côte, le ‘rognon’ ou le ‘nombril’ selon les termes des anciens. La ligne verticale placée sur le graphique (indication 265 m / 9,6%) correspond à sa limite inférieure; en fait le climat loge, optimalement, entre les altitudes 270 m et 285 m. Sa pente s’atténue de façon régulière, de ±14% au haut à ±8% en bas.
Vigilence: Les climats adjacents, au dessus et au dessous, comportent aussi le nom ‘Vergelesses’. Ainsi, le climat ‘Les Vergelesses’ de Savigny-les-Beaune est placé immédiatement au dessus de ‘Ile de Vergelesses’; tandis que le climat ‘Vergelesses’ est sous ‘Ile de Vergelesses’.

Le climat est ceinturé par deux routes, dont la D18. Sa forme est ovoïde, associée souvent à la forme classique d’une île.

Le substrat du climat présente des alternances  de marnes et de calcaires de l’Oxfordien moyen, en occurrence, la formation désignée Marnes de Pernand. Les sols sont des calcosols argileux (antérieurement nommé ‘sol brun calcaire’, voir le document sur la typologie des sols de l’Association française pour l’étude des sols) dont l’épaisseur varie en fonction du type de substrat: profonds sur les strates marneuses d’épaisseur inférieure à un mètre, alors qu’ils sont moins épais sur les strates calcaires, environ 50-60 cm. Des Marnes de Pernand s’observent également sur le Grand Cru Corton; notamment l’onglet ‘physionomie/géologie’ du topo sur Corton démontrent concrètement la présence de cette marne sur le climat ‘Les Languettes’, dans le créneau altitudinal ±290 / ±310 m.

Des caractéristiques physiographiques remarquables

  • Presque tous les Grands Crus et plusieurs Premiers Crus réputés bénéficient d’une exposition à l’Est ou au Sud-Est, jugée idéale par plusieurs; Ile de Vergelesses est exposé au Sud-Est.
  • Les crus réputés sont en retrait des combes, c’est à dire qu’ils ne sont pas placés sur les flancs, les dévers, des débouchés des combes. Ainsi ils sont exempts des influences climatologiques inhérentes aux combes, dont les flux d’air plus frais circulant dans ces couloirs naturels. Bien qu’une grande partie du finage de Pernand soit placée sur des versants de combes, ‘Ile de Vergelesses’ est situé nettement en retrait de celles-ci, bel et bien dans l’axe général Nord-Sud du front de La Côte.
  • Trois spécificités se rapportant à la topographie, celle-ci et les deux suivantes, sont communes aux crus émérites de La Côte: d’une part leur inclinaison est entre ±3% et ±15%, ainsi optimale à l’ensoleillement et au drainage; la pente de Ile de Vergelesses est constante, entre 8% et 14%.
  • D’autre part, sur la portion du versant occupé par les vignes, les Grands Crus et les supers Premiers Crus occupent des lisérés à l’intérieur de la bande médiane ou supérieure du versant. Ces lisérés sont ainsi placés dans le créneau altitudinale 〈±250 m/±300 m〉, dans la section relativement concave du versant; Ile de Vergelesses loge de façon optimale entre les altitudes 270m et 285 m.
  • Enfin, le point de rupture du versant, point où la pente du versant s’abaisse graduellement sous ±3%, est situé nettement en aval du cru. Autrement dit le climat est en retrait du glacis du versant; le climat ‘Vergelesses’, placé sous ‘Ile de Vergelesses’, a lui-même une pente régulière au dessus de 5% et celui-ci n’est pas en contact avec le glacis du versant.
    En un mot, l
    e profil physiographique du climat est très avantageux.
Les vins du climat

Exploitants

Les domaines détenant des parcelles sur Ile de Vergelesses. Le Domaine Chandon de Briailles y produit des cuvées de vins rouges et blancs.

Caractère du vin rouge

Il est bon de souligner que, les parcelles s’étendant toutes parallèlement du haut au bas du climat, la majorité de celles-ci ont relativement le même profil physiographique et pédologique. Du coup, ce sont surtout les particularités de viticulture et et de conception des vins entre les exploitants qui expliquent les styles de vins.
Le potentiel de ‘Ile de Vergelesses’ se révèle particulièrement sur les bons millésimes. Les vins s’expriment d’abord par leur caractère aromatique généralement dominé par la cerise noire, la prune et une fine note florale, d’iris et de violette. Leur noblesse est conférée par leur volume en bouche davantage que par un corps charpenté, leur densité davantage que par une trame tannique, et l’épaisseur de leur texture. Ils ont une bonne aptitude au vieillissement.
En fait il est peu dit, peu connu, que les meilleurs Premiers Crus de ce secteur (Savigny-Pernand-Aloxe) de la Côte d’Or ont une bonne faculté pour la garde. En vins jeunes, leur fruité souvent avenant, leur souplesse et leurs tannins déliés ou fondus sont trop souvent perçus comme autant de caractéristiques de vins de conservation moyenne. Avec la garde, les vins conservent leur énergie tout en s’anoblissant.

Une dégustation à l’automne 2016 de cinq vins du climat Ile de Vergelesses âgés de 15 ans et plus a démontré une fois de plus leur aptitude au vieillissement. De façon commune aux vins dégustés, les arômes avaient acquis des notions tertiaires marquées par le pruneau et un trait sanguin, sans être lardés. Une constante, les vins ont conservé de l’énergie, de la vivacité. Ils avaient du fond. Tels des vins de grands terroirs, ils étaient denses et de texture épaisse, presque visqueuse (peu employé cette qualification est pourtant précise) pour certains. Bien entendu, des traits entre autres de pivoine et de mâche se constataient dans les vins peu ou pas égrappés.
Vins dégustés: Domaine Pavelot 2001 et 1999, Domaine Rapet 1991 et 1988 et Domaine Chandon de Briailles 2012 et 1996.

 

Pernand-Vergelesses: breffage  ←  Onglet précédent  Onglet suivant → Quatre habiles producteurs